Les 4 filles du Dr Mars

expression libre de 4 filles plus ou moins dans le vent...

Les 4 filles du Dr Mars - Acte 2 - scène 4

titlepix-2.jpg

Vendredi 30 mars – 22h17 – chez Loubna

Breakind bad1...

Julie : « Bon, j'en suis à ma 4ème bière – putain, elles sont à 8° ! – donc je vais ralentir le rythme, histoire de moins boire que la dernière fois...»

Sonia : « C 'était pas toi la pire, va ! »

Six yeux se tournent plus ou moins directement vers Loubna, et Ingrid a un petit sourire en coin.

Loubna, limite vénère : « Oh, ça va hein, pour une fois que c'est moi qui suis bourrée !  Et puis ça fait des mois que je suis raisonnable, j'en ai ma claque ! »

Ingrid essaie de calmer le jeu : « T'inquiètes Lou, on comprend... C'est vrai que ça doit pas être drôle pour toi de nous entendre raconter nos histoires de cul à longueur de temps... »

Loubna :  « C'est pas tellement ça, heureusement que vous vivez vos vies, vous ! Mais c'est vrai que ça me rappelle à quel point ma vie sentimentale est en jachère... Et c'est même pas une métaphore, aujourd'hui je me suis épilée le maillot pour la première fois depuis 6 mois ! Non mais vous vous rendez compte ? 6 mois ! Je vous dis pas à quel point j'ai douillé... »

Ingrid fait la grimace, très compatissante quand on parle d'épilation : « Ouh... j'ai mal rien que d'y penser. »

Sonia : « Ben, en même temps, c'est vrai que quand personne ne vient faire un tour dans ton jardin, t'as tendance à moins tondre la pelouse, hein. »

Julie : « J'avais pas réalisé que ça faisait aussi longtemps que t'étais seule. »

Loubna : « C'était juste que je ne voulais pas sortir avec n'importe qui... Mais à force de m'inventer des critères de sélection pour dégoter Le super bon parti, j'ai fini par ne plus tolérer aucun travers, aussi petit soit-il... Celui-là a les orteils poilus, lui écoute Florent Pagny, lui a les oreilles décollées, celui-là porte un jean plus serré que moi... »

male-camel-toe-2.jpg


Lire la suite

Les 4 filles du Dr Mars - Acte II Scène 3

titlepix-1.jpg

 

Vendredi 13 janvier – 21h15 – chez Julie

 

Julie : « En tous cas, c'était un putain de nouvel an ! J'étais tellement bourrée... Heureusement que Jérémy est parti avant que je me mette à chanter ! »

Loubna : « Tu m'étonnes ! C'est comme si tu t'étais retenue à mort de faire la moindre connerie tout au long de la soirée, et une fois qu'il était barré, t'es passé du mode « princesse » au mode « sac à vin musical monté sur ressort » ! »

Ingrid : « C'est clair ! Enfin, on a revu la Julie des soirées filles ! »

Sonia, perturbée : « Ah... ben c'est bizarre, je me souviens pas de ça ! C'était quand ? Il est parti à quelle heure, Jérémy ? »

Ingrid : « C'est vrai, c'est bizarre... mais où t'étais So ?? Certainement pas dans la chambre de Markus AVEC Markus dès minuit une... oh noooooon, tu n'aurais ja-mais pris le risque de te faire grillée par tout le monde comme ça ! » Elle pouffe.

Sonia : « Bah, arrête, tu déconnes, on s'est éclipsé vachement tard ! Il devait être au moins 4h du mat' ! »

Julie : « Il était 2h05 quand j'ai chanté Alexandrie Alexandra... je le sais parce que j'ai checké mon tél pour voir si j'avais pas un message de Jérémy. »

Sonia : « Non, si tôt que ça ??? »

Loubna : « Et ouais... tes colocs polonaises étaient mortes de rire ! Je crois qu'elles ont repéré votre manège depuis un certain temps déjà ! »

Sonia : « Non ?? »

Loubna boit une gorgée de vin et s'esclaffe : « Ah ben si ! Zazie m'a dit que... »

Sonia : «Tu veux dire Zuza ? »

Loubna : « Ah oui merde... Zuza m'a dit qu'elle t'avait surprise un matin sortant de la chambre de Markus avec juste un tout petit peignoir et une drôlement bonne mine ! Elle a ajouté que vue que tu te mets de la crème Super U sur la tronche, ça venait forcément d'autre chose. »

 

Lire la suite

Les 4 filles du Dr Mars - Acte 2 - scène 2

titlepix-1.jpg

 

Vendredi 25 novembre – 20h53 – chez Sonia

Ingrid avoue…

 

« Ah! Regardez ! Mes poils de bras ont poussé ! » s’écrie Julie, tout à coup.

 Ingrid : « Quoi ?...»

Julie : « Oui, enfin je veux dire, ils ont noirciiis…» fait-elle en remontant ses manches, dévoilant l’atroce vérité ornant ses avant-bras.

Sonia : « Bah, ils ont légèrement foncé c’est tout. C’est normal, on est en novembre. Tes bras, et donc tes poils, ne prennent plus trop le soleil maintenant… »

Loubna : « Non mais tu plaisantes ?! Tu veux en voir des poils de bras noirs ? Tiens ! » en remontant ses manches à son tour, « t’as vraiment pas quoi te plaindre ! »

Julie : « Ah… oui. Oh ça va, c’est pas non plus comme si t’étais un yéti. » petit sourire compatissant.

Loubna, des sanglots légèrement forcés dans la voix : « J’ai les mêmes sur les orteils… »

Julie : « Ah ouais… mais tu les épiles, non ? »

Loubna : « Ben encore heureux ! Je veux pas me retrouver avec des pieds de hobbit ! »

Sonia : « Ils ont des pieds poilus les hobbits ?... »

Ingrid : « Je vous trouve gonflés quand même ! Vous osez prétendre que vous êtes poilues alors que vous savez très bien que c’est moi la plus à plaindre dans ce domaine ! Toi, t’as p’t’être des poils de bras sur les pieds, et ben te plains pas ! Moi j’ai des cheveux sur les mollets ! »

Julie : « Ah oui c’est vrai… hé hé… euh pardon, je t’imaginais avec ta coupe afro sur les tibias. T’imagines si les footballeurs avaient ça ? Plus besoin de protection ! »

Sonia : « Tu fais preuve d’un tact inouï des fois. »

Loubna s’indigne avec un grand sourire : « C’est clair ! »

Ingrid, qui rigole : « Vous inquiétez pas... Je suis tellement blasée avec mes poils maintenant que plus rien ne peut me vexer. Et oui Sonia, les hobbits ont des pieds trrrès poilus, un peu comme Loubna. Ahaa ah ah ah… »

Loubna : « Bref, vous m’excusez mais je dois aller faire un tour au toilettes voir si je peux faire sécher mon téléphone. »

Julie : « Ben qu’est-ce qu’il a ton téléphone ? »

Loubna : « Je l’ai fait tomber dans l’eau de matin et depuis j’essaie désespérément de le faire sécher avant d’essayer de le rallumer… »

Sonia : « Mais comment t’as fait pour faire tomber ton téléphone dans l’eau ? »

Loubna : « C’est marrant t’es la première à me poser des questions sur les circonstances… »

Ingrid : « Je suis sûre que tu l’as fait tomber dans les toilettes ! »

Loubna, rouge pivoine: « Euh… »

Ingrid : « Ah ah ! Je le savais ! Ça t’apprendra à téléphoner aux chiottes ! »

 

Lire la suite

Les 4 Filles du Dr Mars - Acte 2, scène 1.

 

 

 

Vendredi 12 novembre - 20h52 - chez Ingrid

Ingrid veut changer de prénom…

 

 

Le Diner Menstruel était déjà bien entamé.

Sonia: "J'adooooore ta crème des Trolls Ingrid. C'est bizarre comme nom, ça donne pas envie au début, mais c'est trop bon."

Julie: "BURP."

Loubna: "Très classe."

Julie: "Oh ça va hein, si même entre meufs on peut plus se lâcher... et puis ça te gêne pas d'habitude, t'as tes règles ou quoi?"

Loubna: "Ah ah ah, très drôle... ah mais... oui en fait." Elle a l'air con maintenant.

Ingrid se marre.

Sonia, le sourire aux lèvres: "Vous allez pas recommencer toutes les deux! À chaque fois c'est la même chose! Loubna, sort un peu le balais que t'as le cul et Julie, mets au moins ta main devant ta bouche.

Julie : "burp."

Sonia: "Merci. Bon, qu'est-ce qu'on a à l'ordre du jour?

Ingrid: "Mon changement de prénom. J'ai envie qu'on m'appelle par mon deuxième prénom pour me sentir plus proche de mes origines ivoiriennes... je suis en pleine remise en question les filles, sérieusement, je me demande même si je devrais pas aller vivre là-bas pendant quelques temps histoire de comprendre un peu mieux d'où je viens..."

Sonia: "Oh là oh là, une seule chose à la fois! Je suis pas contre l'idée que t'ailles vivre en Côte d'Ivoire, à condition que t'aies une énorme baraque avec 5 chambres et une piscine, faudrait pas nous oublier dans l'histoire. Bon, on revient au point numéro un, c'est quoi ton deuxième prénom?"

Ingrid: "Affoué."

Julie: "À tes souhaits."

Sonia: "PffffffahahahAhaAHAHAHAHAHahahah... ah ah ah" Suivie de près par Julie. Elles se gaussent pendant deux minutes. Ingrid les regarde d'un air mi-vexée mi-amusée, toujours trop indulgente avec ces deux-là.

Loubna, consternée: "Ma tante s'appelle Afia."

Silence de mort. Regards gênés. Une fourchette gratte le fond d'une assiette.

Julie: "Pardon."

Sonia: "Désolée."

Julie: "On pouvait pas savoir, hein..."

Loubna, tout sourire: "Hé hé hé je m'en fous en fait, c'était juste pour vous faire chier."

Sonia: "Putain t'abuses! Je me suis sentie con, mais con!"

Julie: "Bah, j'aurais dû m'en douter en fait, c'est un prêté pour un vomi c'est ça? Pour le coup des règles?"

Lire la suite

Les 4 filles du dr Mars - 1er acte, scène 5.

Vendredi 29 octobre - 20h36 - chez Sonia

Genèse…

 

Loubna: "Diners menstruels?! Mais c'est dégueu! Pourquoi on devrait les appeler comme ça?

Julie: "Parce que c'est comme les ragnagnas, c'est une fois par mois et t'y coupes pas."

Loubna: "Ah ouais... classieux."

Julie: "Rôôôh... détends-toi mamie, c'est juste un nom. Et puis c'est complètement politiquement incorrect tendance chienne de garde revival hardcore, genre "interdit à la testostérone et à bas la mixité"!

Sonia, qui se marre: "C'est un peu du foutage de gueule vu qu'on passera les trois quarts de notre temps à parler de mecs."

Ingrid: "Oui, enfin de leurs bijoux de famille surtout. Et de comment il s'en servent."

Loubna: "On n'est pas obligé de parler que de cul non plus. On peut avoir des ordres du jour divers et variés. Par exemple, je propose que chacune, au cours du mois qui précède le diner, dès qu'elle se trouve face à une situation qui lui pose problème (décision pro ou perso difficile, dilemnes, etc.), et même après avoir pesé les pours et les contres, se rend compte qu'elle a besoin de plusieurs avis différents, la note sur un bout de papier..."

Julie: "... à l'aube de la troisième lune du septième mois et le brûle en proférant des paroles magiques, les pieds baignant dans un bain d'urine de jeune vierge afin que les elfes entendent sa complainte et lui apportent une solution."

Éclat de rire général. Loubna reprend: "... La note sur un bout de papier et en discute avec tout le monde lors du prochain diner menstruel."

Sonia: "Je vote pour tout. Les ordres du jour, les jeunes vierges et les farfadets."

Julie: "Elfes."

Sonia: "C'est pareil."

Lire la suite